Retour sur le Tournoi PMU Deepstack 2017

La dernière journée du tournoi de poker 2017 France Poker Open a commencé avec seulement 16 joueurs restants, Julien Sitbon étant le seul joueur à avoir plus de trois millions de jetons.

Alexandre Poulain a été la première élimination, après avoir doublé Jean Claude Loustau, pour finalement tomber aux mains d’Ekrem Sanioglu, leader de la première journée.

Celui qui avait passé ses journées à s’entrainer au black jack casino à Lyon, Julien Sitbon s’apprêtait à dominer une journée riche en émotion et en rebondissement alors que les joueurs cherchaient à atteindre les principales places payées et bien entendu la première place qui allait pas moins de près d’un million d’euros. De quoi faire tourner les têtes, même des joueurs les plus expérimentés.

Franck Kalfon, Michel Cohen et la dernière femme debout Mercedes Osti ont suivi Poulain à la porte, avec Sitbon toujours en tête du classement.

Damien Ducros et le populaire pro français Jean Montury étaient les suivants, avant que Brice Bourgeix ne bouillonne à la table finale de neuf. Bourgeix s’est classé deuxième dans les jetons, mais il a traversé une période difficile et a été éliminé après avoir perdu un face à face avec Miroslav Alilovic.

Benveniste est arrivé à la table finale en tant que meneur de jetons, après avoir exploité le jeu de bulles de la table finale en équipage réduit. La pile la plus basse était Julian Sarfati qui a été le premier à être éliminé après avoir perdu contre Sitbon.

Les premières étapes ont été remplies d’action, pas plus que lorsque Sandro Pitzanti s’est heurté à Robin Visconti – un moment classique As vs Kings, avec les rois de Pitzanti qui ont tenu bon pour envoyer Visconti sur la 8ème marche du podium. La main a également vu Pitzanti prendre la tête du tournoi.

L’action ne s’est pas arrêtée là et les spectateurs se sont régalés peu de temps après, lorsque nous avons perdu deux joueurs dans une main.

Tout a commencé assez innocemment, avec Sitbon qui s’est mis à bouger pour ses sept dernières grandes mains. Il a reçu cinq appels et le flop de Kh4hQc a été suivi. Sanioglu a été lui aussi suivi par Benveniste, avant qu’Alilovic ne s’empare de la tête avec un carré de quatre. Jean Claude Loustau était en position avec un ensemble de rois et a suivi, alors que Benveniste se couchait.

Le tour a donné une couleur à Sanioglu, le quintuplant, avec Sitbon et Alilovic éliminés dans une seule main. Pitzanti et Loustau étaient tous deux assis sur des piles de 3,5 m, tandis que les piles courtes continuaient à se battre à cinq mains.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.